Description du blog html

Soyez les bienvenus sur AraPub, ma galerie web. J'étudie toute demande sérieuse de création et travaux d’art plastique, illustration et bande dessinée et de communication & publicité : image, rough, story-board, mise en page presse-web, infographie, animation. Bonne visite !


Mircea Arapu

Arthur, les intégrales Arapu du magazine Pif Gadget

Plus d’informations sur le site BD Gest' - Le portail BD de référence





Quand la rédaction du journal m’a demandé d’imaginer un scénario d’Arthur le fantôme pour un récit complet, j’ai bien sûr accepté en mémoire de mon ami Cézard et c’est Mircea Arapu dont j’apprécie le graphisme clair et précis qui fut chargé de le mettre en images.
On peut imaginer les fantômes d’Arthur et de son créateur surveillant le travail de notre ami du coin de l’oeil . Si c’est le cas, nul doute qu’ils seraient satisfaits de voir leurs aventures se poursuivre sous un nouveau jour.

Jacques KAMB : Extrait de l’avant-propos « Rendons à Cézard… »



Mircea Arapu, que je connais bien et que j’apprécie dans tout un tas de domaines (graphique, esthétique, humain…), y fait la preuve qu’il était également doté d’une qualité de plus en plus rare à notre époque de retour dans les méandres nauséeux de la barbarie : je veux parler de LA FIDÉLITÉ (pour une fois que l’occasion m’en est donnée).
Et qui croyez-vous que l’on retrouvera, au moment de la renaissance de Pif-Gadget, en 2004, parmi ceux qui l’élaboraient sous la direction de FRANÇOIS CORTEGGIANI ? Bé oui : Mircea ! (En tant que dessinateur, mais aussi journaliste et maquettiste, car il tutoie Photoshop et QuarkXPress comme de vieux copains de régiment).

Christian GODARD : Extrait de l’avant-propos « Histoire de deviser un brin, entre amis »



Tombé tout petit dans la marmite B. D. du côté de Bucarest, il en est ressorti dégoulinant de volonté du côté, entres autres, des éditions Vaillant / Miroir Sprint, pour essayer d’y travailler dans le descendant du journal, qui avait vu éclater le trait rond de son amour de gamin, José Cabrero Arnal.
Alors, comme il aimait les dessins d’Arnal, la rédaction en chef du Pif Gadget de cette époque, lui proposa en toute logique de reprendre les aventures d’ARTHUR LE FANTÔME, du regretté Jean Cézard qui venait de disparaître avec crayons, plumes et bagages.

François CORTEGGIANI : Extrait de l’avant-propos « Il est fou ce Roumain ! je sais, c’est facile… »